Qui a décidé de faire relâcher les mercenaires biélorusses ? L’ancien chef de la diplomatie française Michel Barnier a été, lundi, le premier des ministres français en poste au moment des faits à témoigner au procès du bombardement de Bouaké, en Côte d’Ivoire. Cette attaque contre le camp français de la force Licorne avait tué neuf soldats français, le 6 novembre 2004.

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube
En DIRECT – Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR

Notre site : http://www.france24.com/fr/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/FRANCE24.videos
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos